Bonjour! 👋

IMG_3839
Un magnifique coucher du soleil avec ce petit baobab sauvage, perdu au bon milieu de nul part, à Antsanitia Majunga, lors de notre dernier voyage à Madagascar, mon pays natal cf. Juin2017

 

Je m’apelle Rota (on me surnomme souvent Youta) , j’ai 32 ans, je suis maman d’une adorable petite fille de 16 mois et depuis que je suis venue en France en 2009, je suis toujours restée dans le sud. Aix en Provence a été pendant 2 ans ma ville d’accueil à l’époque de ma vie étudiante puis je suis partie sur Avignon, Marseille pour revenir y habiter de nouveau depuis maintenant 3 ans. Il faut dire que je suis tombée éperdument amoureuse de cette ville….et de ses beaux paysages et ses magnifiques couchers du soleil.

J‘ai découvert l’amour de la cuisine en même temps que l’amour de ma vie, avec qui je partage mon quotidien depuis 5 ans, le père de ma fille. Et il faut dire que la cuisine pour moi avant “lui” se résumait à ces deux “recettes”: du riz et légumes ou des pâtes au beurre.

Vous connaissez ces moments de solitudes, quand vous habitez seul, vous n’aimez pas cuisiner pour vous? J’étais comme ça. Pourtant j’etais tous le temps avide de découvrir d’autres saveurs. J’ai toujours été passionné des émissions culinaires, ou des documentaires découvertes d’autres régions de France ou du monde, on y retrouve très souvent des petites parties consacrées aux spécialités culinaires locales, un vrai régal !

 

Puis ma vision de la cuisine a radicalement changé du jour au lendemain. Habiter à deux était devenu pour moi une source d’inspiration pour chercher mieux que les pâtes au beurre. J’ai commencé à réaliser des recettes vues sur des blogs ou livres culinaires, puis au fur et à mesure je prenais un réel plaisir à cuisiner. J’ai banni à jamais de notre congélateur les plats et légumes surgelés! 🙅 Et avec tous les “ingrédients” que les industries alimentaires mettent dans leurs “plats cuisinés”, il y a toujours ces produits marqués sur l’étiquette qu’on ne connaît ni l’origine, ni le vrai composant, et encore moins les effets sur notre santé. Croyez moi, ça restera la meilleure motivation pour se mettre un temps soit peu au fourneau et préparer soi même son repas.

Malheureusement en France on est jamais épargné. Même des fois avec les produits dits Bio, ça ne l’est pas toujours tout à fait à 100%. Je le sais car à Madagascar, l’agriculture et l’élevage sont majoritairement bio à 100%, du coup j’arrive à reconnaître assez facilement dans les goûts quand c’est le cas ou pas avec les produits ici. Mais bon, bio ou pas bio, ça ne m’empêchera pas de cuisiner avec amour.

Cuisiner se résume la plupart du temps à ces mêmes gestes: mélanger, couper, sentir, cuire, remuer et goûter. Mais agréablement avec ça il y a une infinité de résultats qu’on a dans nos assiettes. C’est ça la magie de la cuisine non?

 

IMG_4086

Tia saveurs panachées pourquoi?

 

Il y a un an j’ai arrêté de travailler pour me consacrer à plein temps à mon rôle de maman. Il a fallu que je mette entre parenthèse mes projets professionnels, un choix que j’affectionne particulièrement à cœur. Puis au fil du temps en dépit du rythme soutenu des biberons et compagnies, la sensation d’une montée d’adrénaline dans l’accomplissement d’une activité me manquait terriblement. Être maman au foyer c’est le meilleur boulot du monde, j’adore m’occuper de ma fille, de la maison et de mon homme, je le fais avec beaucoup d’amour et de tendresse, sauf qu’il me manque toujours ce sentiment d’accomplissement en tant que personne.

Et malgré toutes les volontés du monde de reprendre la vie active, des fois le rôle de maman reprend souvent le dessus. Alors je me suis dis, chiche! je vais faire avec les moyens du bord! j’adore la cuisine, si mes entourages me laissent une assiette vide à chaque fois que je leur fait à manger, avec de jolis compliments, c’est que je m’y débrouille pas mal, j’adore partager les photos de mes plats, et puis surtout j’ai toujours aimé écrire, alors pourquoi pas créer un blog culinaire? Je vous y parlerai de mes recettes mais pas que, de la vie quotidienne aussi. Et puis je veux vraiment faire dans la simplicité, vous parler sincèrement et spontanément, un blog en couleur, avec de la gaieté et de la joie de vivre! Pas forcément pour une activité professionnelle mais vraiment pour le plaisir de partager et d’échanger sur l’amour de la cuisine.

Les recettes que j’ai fait, sont surtout faites de mélanges d’épices, la base de la cuisine à mon sens, et plus particulièrement l’ail, inspiré de mes origines malgaches (c’est pour ça que je vous parlais de Madagascar un peu plus haut) et de la cuisine provençale du sud. Bien sûr à petites doses! 🙂

J’espère réussir à vous faire partager, je ne dirai pas l’art de la cuisine car je n’ai pas suivi de formation dans le domaine, mais plutôt l’amour de la cuisine. Et vous embarquer dans mon petit monde, vous faire aimer cuisiner vous aussi. C’est pourquoi j’ai choisi ce nom pour mon blog, TIA signifie en malgache aimer. Aimer faire plaisir, aimer partager, aimer donner, aimer goûter, aimer préparer et surtout aimer mélanger.

Des plats simples, avec des produits simples: des légumes qu’on peut trouver facilement chez les primeurs, au marché ou en grande surface, de la viande facile à cuisiner et relativement accessible au niveau prix, et enfin des épices de toutes sortes, acides, piquantes, sucrées, et même amères, de vraies pépites gustatives!

Tous ce qui est relatif à la cuisine à mon sens est propre à chacun, dépend non seulement de ses origines mais aussi et surtout de la personnalité de chacun. Quand je me mettais à réaliser les recettes des autres, je n’ai jamais suivi à la lettre les dosages pour les épices, ou même parfois pour la quantité des produits, je mettais à ma sauce! C’est le cas de le dire. C’est pour cela que j’ai omis de les mettre dans la plupart de mes recettes. Tout dépend de vos préférences en goût, un peu plus relevé, un peu plus doux, un peu plus acide. Et puis chacun a son appétit! je sais que moi j’adoooore manger et donc je mange souvent pour deux 😇 Il y a juste ces trois petits mots d’ordre qu’il ne faut jamais oooh grand jamais oublier:

GOÛTEZ, REGOÛTEZ ET REREGOÛTEZ! 😋

Et enfin le plus important, c’est de cuisiner avec le cœur! Il n’y a pas besoin d’artifice, d’une main de fée de la cuisine, encore moins d’un toque de chef, ou de matériels “pro-culinaires”, pour réaliser de bons petits plats! Prenez plaisir à le faire! les choses suivront leur cours tout naturellement, et c’est ce qui fera que le plat soit réussi, c’est ça pour moi la vraie cuisine.

Tia Saveurs Panachés c’est faire bon même avec le peu qu’il y a dans son frigo, dans son tiroir ou placard et dans son panier.

 

IMG_3722
Aix en Provence, ma ville actuelle, ma ville coup de cœur.
Rendez-vous sur Hellocoton !